226 visites, 256 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Les Métis de la CMDRSM entament une troisième poursuite contre les gouvernements et les Ilnutsh
Jeudi 26 octobre 2006

Les Métis de la CMDRSM entament une troisième poursuite contre les gouvernements et les Ilnutsh

APPROCHE COMMUNE
Les Métis s'adresseront aux tribunaux
Roger Blackburn
Le Quotidien
Chicoutimi

Les Métis de la région ont l'intention de s'attaquer au processus de négociation de l'Approche commune, entre Québec et les nations autochtones.

"Le gouvernement refuse de reconnaître la communauté métisse et nous indique la voie des tribunaux pour faire valoir nos droits. C'est donc par cette voie que nous allons cibler l'Approche commune afin de prendre part à ces négociations. Les Métis ne peuvent pas être écartés de ces pourparlers qui les concernent directement", soutient René Tremblay, porte-parole de la communauté métisse du Domaine-du-Roy et de la Seigneurie de Mingan.

Les membres de ce rassemblement profiteront de leur assemblée générale annuelle, qui se tiendra samedi, à l'hôtel Le Montagnais de Chicoutimi, pour donner un mandat à leurs dirigeants. "Notre rencontre durera de 8 h à 16 h. Les membres métis auront donc toute la journée pour signer un document demandant aux dirigeants de notre organisation d'initier une démarche judiciaire ciblée directement sur ces négociations", informe le porte-parole.

La Communauté métisse du Domaine-du-Roy et de la Seigneurie de Mingan compte 3000 membres inscrits. "Ça fait à peine deux ans que nous avons assis les fondements notre organisation et les gens s'affichent comme Métis, une des conditions pour être reconnus", indique René Tremblay. "Les gens ont intérêt à devenir membres d'une communauté le plus rapidement possible, car après les jugements des tribunaux, il sera trop tard", prétend le vice-président de la communauté métisse de la région.

"Lors de l'assemblée annuelle, nous allons informer les membres sur les causes pendantes devant les tribunaux et sur la stratégie à adopter face à l'Approche commune", informe René Tremblay.

"Le ministre délégué aux Affaires autochtones du Québec,Geoffrey Kelley, a déclaré, mardi, à Myriam Ségal sur les ondes de CKRS-Radio que pour le gouvernement du Québec, il n'existe pas de communauté métisse.

Il faudra donc attendre les jugements des tribunaux pour prendre notre place à la table des discussions", conclut René Tremblay, invitant les membres à faire un détour à l'hôtel Le Montagnais, samedi, pour signer le document en rapport avec l'Approche commune.


Journal L'Étoile du Lac, dimanche 5 novembre 2006

Gilbert Dominique déplore la sortie des Métis
par Daniel Migneault

Le chef du Conseil de bande de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, ne croit pas que les négociations de l'Approche commune, qui concernent Mashteuiatsh, Essipit, Betsiamites et Natashquan, ont quoique ce soit à voir avec les revendications de la communauté métisse.

Lors de leur assemblée générale annuelle, les membres de Communauté métisse du Domaine-du-Roy et de la Seigneurie de Mingan ont décidé d'emprunter la voie des tribunaux pour obtenir une voix dans les négociations entre les Innus et les deux paliers de gouvernement. Ils craignent qu'une telle entente provoque l'extinction de leurs droits.

«On n'éteint pas les droits de personne, rétorque Gilbert Dominique. Les Métis doivent d'abord se faire reconnaître par le gouvernement fédéral. À ce moment-là, je crois qu'ils auront les éléments pour constituer leur propre table. Ils n'ont pas à interférer dans notre négociation. Par exemple, nous ne sommes pas aux mêmes tables que les Cris et les Atikameks, même s'il peut y avoir certains chevauchements. Je ne crois pas que l'intervention des Métis retardera l'avancement de nos négociations. Je suis un peu déçu de les voir s'attaquer à notre entente.»
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.